Les meilleures méthodes d’apprentissage engagent la totalité du corps-cœur-esprit.

0
389

Le véritable apprentissage ne se fait pas seulement au niveau de la tête et de la mémoire, il inclut aussi la totalité de la personne avec ses sensations, ses perceptions, ses croyances, ses émotions et ses sens.

L’apprentissage se passe à plusieurs niveaux simultanément.

En apprentissage accéléré, l’idée n’est pas d’apprendre un tout petit morceau à la fois, mais plutôt d’absorber plusieurs morceaux à la fois. Nous voulons que la personne absorbe toute la structure de ce qui est enseigné plutôt que d’absorber la structure en pièces détachées. L’apprentissage accéléré engage les gens à plusieurs niveaux simultanément (conscient, inconscient, mental, émotionnel, physique, visuel, auditif, ressenti).

Il est plus efficace d’utiliser tous les récepteurs du système nerveux simultanément et d’imprimer la structure de ce que nous enseignons à tous les niveaux.

L’état de conscience fait toute la différence.

Est-ce que vous apprenez rapidement quand vous êtes dans un état d’ennui? De frustration? D’indifférence? De stress?

La première étape de l’apprentissage est toujours de se mettre dans un état optimal d’apprentissage avant de commencer (ceci vaut pour n’importe quelle activité. Avant de vendre, il est préférable de se mettre dans un état optimal pour la vente). Votre travail en début de formation est de mettre les participants dans un état optimal.

Les caractéristiques de cet état sont habituellement la relaxation, l’ouverture totale à ce qui est transmis, la curiosité, l’engagement, l’acceptation de la confusion et la participation proactive. Les caractéristiques peuvent être ajustées en fonction de la formation. Le « fun » est aussi un gros plus et l’humour un outil essentiel.

L’intégration des compétences vient de l’immersion.

Même s’il est possible de transmettre des compétences à l’insu des participants (je connais quelques rares formateurs qui sont capables de faire ça), il est quand même plus simple et efficace de donner du temps de jeu aux participants où ils peuvent « tester » et expérimenter ce qu’ils ont appris.

En fait, plus une formation avance, plus le temps de la formation devrait être utilisé pour l’expérimentation et le « feedback ». Quand les participants ont intégré les compétences de base, le temps consacré aux explications devrait diminuer pour laisser la place à l’expérimentation avec « feedback ».

La description sensorielle est beaucoup plus utile que des descriptions abstraites de concepts.

Le système nerveux semble être beaucoup plus apte à assimiler des images et des expériences que des descriptions philosophiques de principes. Alors, il est désirable de transformer les concepts enseignés en descriptions sensorielles, en histoires et en images multi sensorielles (comme une réalité virtuelle que la personne peut vivre).

Ce que nous sommes capables d’exprimer nous appartient.

Socrate disait que tout le savoir est en nous. Une des façons de s’assurer que l’étudiant « possède » son apprentissage est de lui permettre de le faire sortir de lui plutôt que de lui faire croire que l’apprentissage vient de l’extérieur. Nous pouvons produire cet effet en utilisant des questions dirigées, la description torrentielle, des interactions entre participants et surtout en utilisant des façons indirectes de répondre aux questions, ce qui stimule l’étudiant à trouver ses propres réponses. De cette façon, l’apprentissage vient de l’étudiant et appartient à l’étudiant. L’autonomie et la débrouillardise deviennent de plus en plus présentes dans leur vie.

PARTAGER

Laisser une réponse