Présentation

Les guerres civiles et les conflits de milice ont frappé la République du Congo, parfois appelée Congo-Brazzaville.
Près de la moitié de la population vit dans la pauvreté, selon la Banque mondiale, même si la République du Congo est l’un des principaux producteurs de pétrole de l’Afrique subsaharienne.
Le pétrole est le pilier de l’économie et ces dernières années, le pays a essayé d’accroître la transparence financière dans le secteur.

Denis Sassou Nguesso est l’un des leaders les plus anciens de l’Afrique, qui est arrivé au pouvoir il y a trois décennies.
Il a été installé comme président par l’armée en 1979 et a perdu sa position dans les premières élections multipartites du pays en 1992.
Il est revenu au pouvoir en 1997 après une brève mais sanglante guerre civile dans laquelle il a été soutenu par les troupes angolaises.
Il a obtenu son dernier mandat de sept ans après les élections de mars 2016.
Les changements constitutionnels pour lui permettre de se présenter à un autre mandat ont été condamnés par l’opposition comme un coup constitutionnel.
Un colonel de parachutiste entraîné par la France, M. Sassou Nguesso est perçu comme un pragmatiste. Au cours de sa première présidence en 1979-92, il relâcha les liens du pays avec le bloc soviétique et donna aux entreprises françaises, américaines et occidentales des rôles d’exploration et de production pétrolières.
Mais il a également été tenace par des allégations de corruption. En mai 2009, un juge français a annoncé une enquête pour savoir si M. Sassou Nguesso et deux autres dirigeants africains – tous ceux qui nient les actes répréhensibles – ont pillé les coffres de l’Etat pour acheter des maisons de luxe et des voitures en France.
MÉDIAS
Le respect du gouvernement pour la liberté de la presse est «limité» en République du Congo, selon la Freedom House, basée aux États-Unis.
Une loi sur la presse prévoit des peines d’emprisonnement pour incitation à la violence et au racisme. Les émissions de nouvelles sur la radio et la télévision publiques reflètent généralement la ligne gouvernementale.
Les journaux de la capitale Brazzaville sont tous de propriété privée, et certains critiquent le gouvernement.

ETUDES 

Communiqué de l’OGES: 

l’OGES vient par le présent message vous souhaiter une excellente rentrée et une très bonne année d’études ou de formation 2016-2017 !

Comme dans toute activité qu’on peut être amené à suivre, il pourrait arriver que certains d’entre vous rencontrent ou traversent, pendant cette nouvelle année qui démarre, des moments difficiles, des périodes de doute. Dans ces moments, ne vous découragez surtout pas si les études que vous avez choisies sont celles qui vous mèneront vers votre voie professionnelle souhaitée.

Dans ces périodes difficiles, dites-vous ou souvenez-vous que « Rien de tout ce qui est grand n’est facile… » et notez également que l’OGES sera toujours à vos côtés pour vous soutenir. Vous recevrez d’ailleurs dans les prochains jours un courrier de rappel de quelques informations nécessaires à savoir tout au long de l’année, dans le cadre de vos échanges quotidiens avec l’OGES.

L’année universitaire qui s’est achevée a vu plusieurs nouvelles initiatives lancées par votre structure, pour mieux vous accompagner au quotidien, pour être plus proche de vous et vous encourager dans vos études. Tel est le cas des projets « Rés’OGES » (mise en contact des étudiants et stagiaires congolais), « Mbotama elamu / Mbutama ya mbote » (envoi de vœux le jour de vos anniversaires), « OGES-INFOS », journal d’information pour ‘ogessiens’ et ‘ogessiennes’, sans oublier la célébration du travail et de l’excellence de nos étudiants (remise des prix des meilleurs étudiants et doctorants OGES des années universitaires 2013-2014 et 2014-2015 – cliquer sur ce lien pour revenir sur cette cérémonie).

Nous pouvons vous assurer de notre total dévouement pour continuer à être à vos côtés, pour servir et encourager ceux et celles qui formeront l’élite intellectuelle du Congo de demain, c’est-à-dire les hommes et les femmes qui poursuivront le travail de construction du Congo.

Pour terminer, l’OGES rappelle à ses étudiants que la période de dépôt des dossiers d’attribution*, de renouvellement** et de rétablissement*** des bourses d’études supérieures du Gouvernement congolais, au titre de l’année 2016-2017, démarre, pour sa juridiction, ce lundi 12/09/2016. Elle se terminera le vendredi 04/11/2016.

A titre simplement de rappel, cette période démarre chaque année le deuxième lundi du mois de septembre et se termine le premier vendredi du mois de novembre. La note d’information ci-jointe (cliquer sur ce lien), disponible sur le site Internet de l’OGES et également envoyée par courriel à chacun d’entre vous dont les coordonnées électroniques sont connues de l’OGES, vous indique les consignes à suivre pour et après le dépôt du dossier. Merci de prendre le temps de la parcourir, car elle vous sera très utile dans votre démarche de demande de bourse (consignes à suivre depuis l’envoi du dossier jusqu’à la publication des résultats par l’administration).

Une fois encore, très bonne rentrée et très bonne année d’études ou de formation 2016-2017 à tous et à toutes !

 

 

Laisser une réponse