Présentation

Le Mali est un vaste pays de la bande soudano-sahélienne de l’Afrique de l’Ouest, dont une grande partie est semi-désertique et sous-peuplée; 30% seulement du territoire national renferment 91% de la population résidente. Cependant, la pression démographique galopante pose un défi énorme pour la fourniture de services sociaux.

En dépit de sa vulnérabilité face aux conditions climatiques et à l’environnement commercial international, le Mali a maintenu un environnement macroéconomique stable au cours des dix dernières années. La croissance du PIB réel a atteint 5% en moyenne par an. Toutefois, une grande partie de la population demeure sous le seuil de pauvreté, en particulier en milieu rural.

La politique générale de développement du gouvernement malien est consignée dans le Cadre Stratégique pour la Croissance et la Réduction de la Pauvreté (2007-2011).

  • Forces:
    • Stabilité politique et macroéconomique
    • Taux de croissance soutenus
    • Appui des partenaires dans la mise en œuvre des différentes politiques
  • Faiblesses:
    • Vulnérabilité de l’économie face aux conditions climatiques et à l’environnement commercial
    • Démographie galopante
    • Pauvreté de la population, surtout rurale
    • Inéquités régionales dans la fourniture de services sociaux
  • Recommandations:
    • Prendre en compte la démographie dans les politiques sociales
    • Réduire les disparités régionales dans la fourniture de services

 

L’enseignement supérieur au Mali est le secteur de l’éducation qui est sous la tutelle du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. L’université de Bamako, qui est l’une des plus jeunes universités de l’Afrique occidentale, a ouvert ses portes en 1996.

Pour résorber les difficultés récurrentes auxquelles l’enseignement supérieur était confronté à savoir les effectifs pléthoriques, le deficit d’enseignants, le chevauchement des années universitaires, le manque de support administratif et pédagogique.En juillet 2011, des reformes ont été entreprises pour aboutir à la création de plusieurs entités d’université en divisant l’université de Bamako qui regroupait dans le temps toutes les facultés. Ainsi par le conseil des ministres sur la proposition du ministre de l’enseignement supérieur d’alors Siby Ginette Bellegarde, l’université de bamako a été scindée en quatre universités.

Laisser une réponse