Présentation

Le Maroc dispose de 14 universités et divers instituts technologiques répartis sur son territoire. L’enseignement est dispensé en français et en arabe. L’organisation des études sur le mode du LMD (Licence-Master-Doctorat) a été mis en place au Maroc. L’année universitaire se compose de deux semestres.

L’enseignement supérieur et professionnel au Maroc est sensiblement identique au modèle sénégalais. Il est composé d’établissements publics et privés délivrant une formation initiale ou professionnelle.

L’enseignement supérieur marocain est scindé en deux catégories. D’un côté, l’enseignement supérieur est organisé par le Ministère de l’enseignement supérieur. Il forme des cadres de niveau bac + 3 à bac + 8. De l’autre, le Ministère de l’emploi et de la formation professionnelle propose un enseignement professionnel visant à former des techniciens spécialisés en 2 ou 3 ans après le bac.
Il existe des établissements privés dans les deux catégories d’enseignements. L’enseignement supérieur comprend des universités, des écoles et des Instituts technologiques.
Grâce à une récente réforme, les études sont organisées sur le modèle LMD : Licence en 3 ans, Master en 5 ans et Doctorat en 8 ans. Une année universitaire compte 2 semestres.
A noter : la formation dans les établissements publics est gratuite. 

 

Les universités
Il existe 14 universités réparties sur la totalité du territoire. Les domaines d’études sont l’enseignement originel, le droit et l’économie, les lettres, les sciences, la médecine, les sciences d’ingénieur, le commerce et la gestion, les sciences de l’éducation et la traduction.

Les écoles d’ingénieurs
En plus de ces universités, il existe comme ici des écoles d’ingénieurs. Elles se distinguent par une sélection par concours à l’entrée et un effectif réduit. Les études se déroulent sur 5 ans et débouchent sur un diplôme d’ingénieur d’Etat. On trouve deux catégories d’écoles d’ingénieurs : les écoles admissibles après le bac et d’autres admissibles après un bac +2.
Les premières possèdent un cycle préparatoire intégré. On peut citer l’Ecole Nationale de l’Agriculture de Meknès (ENAM), l’Ecole Nationale Forestière d’Ingénieur (ENFI), les Ecoles Nationales des Sciences Appliquées (ENSA), l’Ecole Nationale Supérieure des Arts et Métiers (ENSAM).
La deuxième catégorie regroupe 11 écoles participant au Concours National Commun, organisé chaque année par la Direction de la Formation des Cadres (DFC). Parmi elles, nous pouvons citer l’Ecole Hassania des Travaux Publics (EHTP), l’Ecole Mohammadia d’Ingénieurs (EMI) et l’Ecole Supérieur des Industries du textile et de l’Habillement (ESITH). Notons qu’à partir de la rentrée 2012, l’ENSA et l’ENSAM feront partie de ce groupe.

Les CPGE
Afin d’intégrer plus facilement ces écoles, ils existent des Centres de Préparation aux Grandes Ecoles (CPGE). Ils recrutent sur dossier et préparent en deux ans aux concours d’entrée aux Grandes Ecoles.

Les écoles de commerce et de gestion
Côté commerce, il existe 9 écoles nationales de commerce et de gestion (ENCG). Elles forment en 5 ans des cadres dans les domaines du commerce et de la gestion, débouchant par exemple sur des métiers de la finance, de la comptabilité et des ressources humaines. Parmi elles, nous pouvons citer HEC Maroc, Sup de Co Marrakech, Al Akhawayn, ESIG, etc

La formation des cadres
Le Maroc a développé un réseau assez important d’établissements de formation des cadres, réparti sur l’ensemble du territoire national. Cette formation est assurée selon les compétences suivantes : Des établissements scientifiques et techniques, des établissements juridiques économiques administratifs et sociaux, des établissements pédagogiques, 6 Ecoles Normales Supérieures, 2 Ecoles Nationales Supérieures d’Enseignement Technique (ENSET), le Centre de Formation des Inspecteurs de l’Enseignement et le Centre d’Orientation et de Planification de l’Education (COPE). L’accès à certains établissements se fait par voie de concours d’admission, de sélection ou d’entretien personnel.

Retrouver toutes les formations et les filières proposés sur le site du Département de l’Enseignement supérieur et celui du Ministère de l’emploi et de la formation professionnelle

 

Dès votre arrivée, il est obligatoire d’obtenir tout d’abord votre carte de séjour. 

Pour l’obtenir : Se présenter au commissariat Central de votre lieu de résidence avant de dépasser le délais de 3 mois qui vous est accordé muni de :

– Photocopie certifiée conforme du passeport
– 8 photos d’identité
– Certificat de l’inscription de l’école
– Attestation de prise en charge de votre ambassade/consulat au Maroc
– Contrat de Bail
– Timbre de 100 Dirhams (Les sénégalais ne paient pas les frais de timbres au Maroc)

COMMENT SE DÉPLACER EN VILLE ?

  • En bus

Considéré comme le moyen de transport urbain le plus utilisé, les bus couvrent la totalité des grandes villes avec un tarif moyen de 4 DHS (Le Dirham DH est la monnaie marocaine).

  • En taxi

Vous pouvez également vous déplacer au moyen de petits taxis, qui facturent via un compteur électronique. La prise en charge de ce taxi est de 1,70 Dhs (0,2 euros), avec une cadence de 20 centimes par 100 mètres. Le tarif minimum pour ce taxi est de 7 Dhs (0,7 euros).
Ce tarif augment de 50% à partir de 20 H de soir. Vous pouvez aussi vous déplacer en grands taxis blancs.

COMBIEN ME FAUT-IL POUR VIVRE AU MAROC ?
Les charges mensuelles fixes à payer sont :

  • Entre 1000 et 2000 Dhs par étudiant dans un appartement en colocation à 2 ,3 ou 4 étudiants.
  • Factures d’eau et d’électricité
  • Facture de gaz
  • Facture de téléphone
  • Le transport
  • La nourriture

Exemples de quelques prix:

  • Pain: 1,20 dh la baguette
  • Riz: 11 dh le kilo
  • Bouteille de gaz: 42 dhs la bouteille
  • Communication Téléphonique: 50 dhs pour 15 minutes vers l’étranger (tarif Inwi)
  • chambre: de 600 à 1200 dhs selon la la ville et le quartier

Laisser une réponse