gestionnaire de patrimoine

0
712
gestionnaire de patrimoine-students.ma
gestionnaire de patrimoine-students.ma

Le gestionnaire de patrimoine conseille et réalise des placements financiers pour des clients généralement fortunés. Après un premier bilan de leur situation fiscale et patrimoniale, il les aide à placer au mieux leur argent en fonction de leurs attentes.
Fonctions :
Le gestionnaire de patrimoine intervient le plus souvent auprès de clients qui disposent d’un capital relativement conséquent. En effet, pour les clients moins fortunés ce rôle est assuré par le conseiller financier.
Le gestionnaire du patrimoine effectue dans un premier temps un bilan patrimonial et fiscal de son client : liquidités disponibles et placements en cours (assurance vie, PEA, actions…), salaire et rentrées d’argent, patrimoine immobilier, situation familiale et matrimoniale, montant des impôts…
Puis il s’entretient avec lui de ses attentes et projets : souhaite t-il faire fructifier activement son capital ou plutôt le faire évoluer tout en le sécurisant ? Est-il prêt à faire des placements à risque ? Souhaite t-il plutôt assurer sa famille, financer les études de ses enfants, prévoir sa retraite ou souhaite t-il mener de front tous ses objectifs ?
En fonction des souhaits de son client, le gestionnaire de patrimoine fait un certain nombre de préconisations. Il détaille les contraintes juridiques et fiscales de chaque placement et fait une projection des gains espérés. Puis il négocie avec les organismes les conditions de réalisation et suit l’exécution des ordres de placement. Son rôle consiste ensuite à optimiser le patrimoine qui lui est confié sur le long cours.
Pour cela, il suit les réglementations fiscales, les cours de marché, l’évolution de l’immobilier, l’actualité économique et financière, les événements éventuels qui peuvent impacter son client et propose des réajustements et arbitrages si nécessaires.
Assurant une veille pointue sur toutes ces questions, le conseiller de patrimoine doit être à l’écoute, réactif et d’une grande disponibilité notamment lors des périodes charnières (déclaration d’impôt…). Diplomate et fin pédagogue, il doit être capable de s’adapter à chaque client, des plus néophytes en matière de placements jusqu’aux plus aguerris. Efficace et performant, judicieux dans ses conseils, son objectif et de fidéliser sa clientèle.
Le gestionnaire de patrimoine est généralement salarié d’une banque, d’une société d’assurances. Suivant les établissements, les gestionnaires de patrimoine sont rattachés aux agences locales ou dépendant d’une direction spécialisée. Il peut également travailler pour le compte d’un cabinet de gestion de patrimoine. Quelques uns exercent en libéral. A noter, certaines professions (notaires, experts comptables, avocats… ) se sont ouverts à la gestion de patrimoine pour s’assurer de nouvelles fonctions et clientèles.
Cette profession a le vent en poupe compte tenu de la complexité croissante des règles juridiques et fiscales, de la diversité des produits financiers.
Formation :
A la fois très technique et commercial, le métier de conseiller de patrimoine nécessite une formation de niveau bac + 5 et plus en gestion du patrimoine, droit ou finance :
– diplôme d’ESC – école supérieure de commerce,
– diplôme d’IAE – institut d’administration des entreprises,
– master en gestion du patrimoine,
– DSCG (diplôme supérieur de comptabilité et de gestion),
– MS (mastère spécialisé) en gestion de patrimoine et gestion privée.