chargé de clientèle

0
949
chargé de clientèle
chargé de clientèle

Dans un établissement financier, le chargé de clientèle bancaire développe et gère un type de clientèle : artisans, commerçants, professions libérales, particuliers… Il assure le suivi des comptes de cette clientèle et étend son portefeuille clients.
Fonctions :
Selon la taille de l’agence, le chargé de clientèle bancaire est plus ou moins spécialisé. Au sein de petites structures, il peut être à la fois en charge d’une clientèle de particuliers et de professionnels (restaurateurs, commerçants…) et de PME.
La clientèle grande entreprise est traitée au sein des agences importantes par des chargés de clientèle « grands comptes ».

Le chargé de clientèle doit rechercher de nouveaux clients et leur vendre des produits bancaires (placements boursiers, comptes épargne, prêts, crédits, assurances vie…) .
Son action commerciale est fondée sur la réalisation d’objectifs annuels révisés périodiquement. Ainsi, il doit atteindre des volumes très précis également en termes de gestion de comptes en ligne. Le chargé de clientèle joue aussi un rôle essentiel de conseils auprès de ses clients pour la mise en œuvre de leurs projets et de leur portefeuille.

Cette dimension conseil prend une part de plus en plus importante dans l’exercice quotidien du métier. Pour les ouvertures de comptes comme pour le montage des dossiers de crédit, l’analyse de la situation du client réclame de plus en plus de rigueur.
Pour les chargés de clientèle « entreprises », il s’agit d’effectuer une analyse financière des sociétés concernées comportant l’étude des bilans, l’appréciation des compétences du dirigeant et l’analyse de l’environnement de l’entreprise.

Qualités nécessaires : bonnes facultés de jugement, rigueur, sens commercial, capacités d’autonomie et de décision.
Si le chargé de clientèle occupe une fonction typiquement bancaire, il existe au sein d’autres établissements financiers (société de crédit, affacturage…), des postes d’attachés commerciaux présentant des similitudes.
Formation
Selon le type de clientèle, le niveau requis varie de bac + 2 à bac + 5. Pour une clientèle de particuliers, un niveau bac+2/3 suffit. En revanche, pour la gestion de portefeuilles de grandes entreprises, mieux vaut viser un bac + 5 (master pro) dans le secteur de la banque et de la finance.
Niveau bac + 2
– BTS : banque, conseiller de clientèle (particuliers) ; négociation et relation client (NRC) ; management des unités commerciales (MUC),
– DUT : techniques de commercialisation (TC) ; gestion des entreprises et des administrations option gestion et management des organisations (GEA GMO),
– DEUST banques : organismes financiers et de prévoyance (Ecole d’économie à l’Université d’Auvergne),
Niveau bac + 3
– Licence pro assurance, banque, finance spécialités : chargé de clientèle de particuliers en banque assurances, conseiller – gestionnaire de clientèle, conseiller gestionnaire de clientèle sur le marché des particuliers,
– bachelor responsable de clientèle banque, finance, assurance (ISTEF),
Niveau bac + 5
– Master pro dans le domaine de la banque et de la finance,
– Diplôme d’école de commerce.