Conducteur de presse numérique

0
878

Le conducteur de presse numérique travaille sur une machine d’impression qui ne nécessite pas de film ni de plaque. Le travail de préparation est réalisé sur des documents virtuels et les transferts de production (flux) sont entièrement numériques.
fonctions
En atelier d’impression, le conducteur de presse numérique commence par vérifier que les fichiers prépresse qui lui ont été fournis (fichiers à traiter avant l’impression à proprement parler) soient utilisables. Ensuite, il traite et calibre les fichiers pour les rendre exploitables sur machine.
Durant le tirage, le conducteur de presse numérique assure la production selon la commande et veille en permanence à la qualité de l’impression, notamment au rendu des couleurs (colorimétrie). Si nécessaire, il fait des corrections pour atteindre le résultat souhaité par le client. En fonction de la machine utilisée, il peut effectuer en ligne certaines opérations de finition.
Le conducteur est responsable de l’entretien courant de sa machine et, selon l’organisation de l’entreprise où il travaille, il peut aussi se voir confier des tâches sur la pelliculeuse, la piqueuse, la découpe laser, la gravure, les traceurs…
Le conducteur de presse numérique maîtrise l’essentiel des logiciels de PAO (InDesign, Publisher, XPress…) et sait gérer les fichiers au format PDF. Parallèlement, il doit tout savoir des interactions entre les encres tulisées et les supports.
Polyvalence, méticulosité et sens de l’organisation sont des qualités indispensables pour ce métier.
Formation
Formations les plus adaptées pour devenir conducteur de presse numérique :
niveau bac
– bac pro réalisation de produits imprimés et plurimédia option A produits graphiques option B productions imprimées,
niveau bac + 2
– BTS etudes de réalisation d’un projet de communication option A études et réalisation de produits plurimédia option B études de réalisation de produits imprimés,
niveau bac + 3
– licence pro flux numérique édition et production d’imprimés