Eco-conseiller

0
1041

introduction :

L’éco-conseiller fait l’interface entre les multiples acteurs publics et privés qui interviennent dans l’aménagement du territoire. Son objectif principal est l’amélioration du cadre de vie ou sa protection. Il propose pour cela des solutions innovantes mais réalistes.

Description métier :

L’éco-conseiller analyse les problèmes posés par la protection de la nature et de l’environnement afin d’améliorer le cadre de vie.

Ses activités principales concernent l’élimination et le recyclage des déchets, l’amélioration de la qualité de l’air et de l’eau, le contrôle des nuisances et du bruit etc.

Dans tous ces domaines, il assure une action, soit préventive, soit corrective, soit de sensibilisation, mais également de recherche. Il peut aussi être chargé de la mise en place de technologies propres, de l’installation de sites de stockage et de leur maintenance.

La dimension gestion administrative et financière d’une structure ou d’un équipement fait aussi partie de ses attributions.

L’éco-conseiller travaille auprès des collectivités locales (municipalités, chambres de commerce et d’industrie, chambres d’agriculture, par exemple), des associations, des entreprises du secteur public ou privé.

Son environnement de travail peut comporter des nuisances telles que le bruit, la poussière, les odeurs ainsi que des conditions climatiques variables (température, humidité, intempéries…).

Il peut être amené à manipuler des produits chimiques et toxiques qui demandent le respect de consignes de sécurité et un parfait maniement du matériel de protection individuelle.

Il a des horaires plutôt réguliers et de jour. Cependant, l’activité peut comporter des déplacements et des astreintes.

Si cette fonction implique des compétences techniques et scientifiques pointues, l’éco-conseiller doit aussi être doté d’excellentes dispositions pour communiquer et convaincre.

Études / Formation :

Le métier d’éco-conseiller requiert une formation de niveau bac + 5 :

– master en gestion de l’environnement ; géographie, aménagement, environnement et développement ; sciences de la Terre et des planètes, environnement ; agrosciences, environnement, territoires, paysage, forêt ; risques et environnement,

– diplôme d’ingénieur (agriculture, agronomie, paysage, chimie, biotechnologies, sciences de l’eau, génie rural, etc.).

– MS (mastère spécialisé) : éco-conseiller (Insa strabourg), éco-conception et management environnemental (ParisTech), manager de l’environnement et de l’éco-efficacité énergétique (Insa Lyon).

Évolutions :

Les possibilités d’évolution sont encore peu nombreuses; ce métier étant relativement récent. L’évolution tient davantage aux spécialités d’origine de chaque conseiller.

Cependant on estime que les professions ayant trait à l’écologie et à l’environnement connaîtront un fort développement dans les années à venir. Pollutions de toutes sortes obligent.

Salaires

Un conseiller en environnement débutant reçoit un salaire variable en fonction du type d’entreprise ou de collectivité qui l’emploie. Les salaire en début de carrière est de 1 650 € brut mensuels et peut atteindre avec de l’expérience 2 500 € brut mensuels.

L’objectif de la mention Gestion de l’environnement est de former des professionnels  équipés conceptuellement et méthodologiquement, pour faire face aux défis de la gestion de l’environnement.  Cet objectif est poursuivi par la définition d’un socle de compétences communes en Gestion de l’environnement et une déclinaison en parcours professionalisant en e-logistique, en LEAN et en Responsabilité Sociétale des Entreprises.
Il s’agit donc d’intégrer dans un enseignement professionnel de haut niveau :
– la question de la performance environnementale, économique et sociale associée à la création de valeur (la valeur partagée) qui demeure un enjeu important pour les organisations investissant dans des politiques de développement durable, notamment  dans le cadre de partenariats, réseaux des parties prenantes (chaîne de valeur).
– les impacts sur le nouveau modèle productif (nouvelles compétences, changements organisationnels et sociétaux : e- logistique). En même temps, les exigences de minimisation des coûts tout en recherchant une amélioration continue des processus (élimination des gaspillages et de leurs sources : Lean Six sigma) s’accommodent mieux des confrontations concurrentielles imposées par la globalisation des marchés, de la dimension environnementale s’imposant au niveau planétaire et des flux qui en découlent (RSE).

L’institut national des sciences appliquées de Strasbourg (INSA Strasbourg) est l’une des 210 écoles d’ingénieurs françaises habilitées à délivrer un diplôme d’ingénieur.

C’est une école d’architectes et d’ingénieurs, située à Strasbourg, sur le campus central de Strasbourg. Elle a été fondée le  sous le nom de Technische Winterschule für Wiesenbautechniker. En 2003, elle rejoint le groupe INSA regroupant six écoles d’ingénieurs françaises et prend son nom actuel.

L’institut national des sciences appliquées de Lyon est l’une des 210 écoles d’ingénieurs françaises habilitées à délivrer un diplôme d’ingénieur.

Il a été créé par Jean Capelle, alors recteur de l’université de Dakar et par le philosophe Gaston Berger, en application de la loi de création du 18 mars 1957, et ouvert le 12 novembre 1957.

L’école se situe sur le campus LyonTech – La Doua à Villeurbanne.

Son offre de formation comprend, outre la formation d’ingénieur d’une durée de cinq ans, onze masters recherche, dix Mastères spécialisés, huit écoles doctorales et de nombreuses formations courtes (formation continue).

Niveau de formation

Bac + 5

Type de formation

Diplôme Eco-Conseiller

Check out our jobs site!

view jobs and stages and post your resume on stage-jobs.students.ma

Check out our jobs site!

view jobs and stages and post your resume on stage-jobs.students.ma

Je suis un bloc de texte, cliquez sur le bouton « éditer » pour me modifier. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.