Écrivain public

0
1596

introduction :

L’écrivain public est un professionnel de la communication écrite entre individus ou entre personnes et administrations. L’écrivain public répond aux demandes d’aide à la rédaction. C’est un métier encore en déficit de notoriété.

Description métier :

L’écrivain public apporte son aide à tous ceux qui ne se sentent pas capables de rédiger des courriers, textes ou demandes  écrites diverses.

L’activité de l’écrivain public se décline en trois chapitres : réalisation de la commande proprement dite (rencontre avec le client, mise au point de la nature de sa demande, travail de rédaction, rendu du travail) ; promotion du métier et des services proposés ; gestion du cabinet, quelle que soit sa nature juridique (entreprise individuelle, association, société…).

Les services d’aide à l’écriture auprès des particuliers demeurent au cœur du métier, mais le champ d’activité de l’écrivain public s’est élargi en raison de l’extension de sa clientèle de professionnels, d’où une évolution du métier vers la notion de prestataire et conseil en écriture.

Courriers de tous types, CV, testaments, réécritures, tâches de formation ou coaching, ateliers d’écriture, formulaires et dossiers, mémoires, constituent ainsi le travail quotidien de l’écrivain public.

L’écrivain public facilite aussi la communication écrite avec l’Administration : Sécurité sociale, allocation familiale, dossier médical, services des impôts, du permis de conduire…

La règle numéro un de l’écrivain public est de s’adapter aux délais, horaires et contraintes de sa clientèle. Par définition, ses horaires sont donc élastiques et aléatoires.

Le maniement des technologies modernes de communication écrite et de documentation est évidemment indispensable à ce métier, de même qu’une bonne connaissance des instances administratives, sociales et judiciaires.

Enfin, la plupart des écrivains publics opèrent à leur domicile ou dans les locaux du client. Certains tiennent cependant boutique avec une plume comme enseigne.

 

Études / Formation :

La profession d’écrivain public n’est régie par aucune réglementation particulière. On peut donc s’installer sans avoir de diplôme en la matière. Deux universités proposent cependant des formations spécifiques délivrant un diplôme :

– licence professionnelle écrivain public, conseil en écriture professionnelle et privée à Paris 3,
– DU (diplôme d’université) écrivain public et auteur conseil à Toulon.

A côté de ses formations, on peut également citer les formations à distance proposées par le CNED et le CNFDI ainsi que les stages de l’Acadamie des écrivains publics de France ou du cabinet privé Françoise Peters.

L’écrivain public doit avoir une bonne connaissance des rouages des administrations et des entreprises : une formation juridique et économique est donc appréciable.

Évolutions :

 

Selon le Syndicat national des prestataires et conseils en écriture, 56 % des écrivains publics ne travaillent pas plus de 16 h par semaine dans le cadre de leur métier stricto sensu. Le reste du temps est consacré à des activités « annexes » pour compléter leurs revenus.

L’évolution la plus courante consiste donc à élargir sa clientèle pour pouvoir se consacrer pleinement à son métier et créer son propre cabinet.

Salaires

De 400 à 700 € brut mensuels. Un écrivain public est le plus souvent payé à l’heure, et ses revenus sont évidemment fonction de l’importance de sa clientèle.

C’est pourquoi de nombreux professionnels exercent, au moins temporairement, une activité complémentaire, le plus souvent en rapport (conférence, secrétariat, formation, édition, culture, social…).

Dans le privé, les rémunérations sont plus élevées et dépendent de la clientèle. Les honoraires d’un diététicien sont libres, ils s’établissent en général entre 25 et 35 € en province et ça peut allez jusqu’a 40 et 60 € en d’autres régions.

Cette formation se propose de former des professionnels de l’écriture capables de répondre aux besoins à la fois de la collectivité et des personnes privées, en apportant à tous publics une aide à la rédaction.

Ce Diplôme d’université, défini par le service de la Formation Continue avec la collaboration de la Faculté de Lettres de l’Université de Toulon, propose une double compétence en tant qu’Écrivain Public et Auteur Conseil. 
En effet, en raison de l’élargissement croissant du recours à l’écrit dans la société contemporaine, la profession de l’écrivain public / auteur conseil, est appelée à se déployer dans 3 directions :

1/ L’aide individuelle à des personnes qui sont en difficulté dans leurs démarches administratives ou peu assurées dans leur maîtrise de l’écriture.

2/ Le conseil en écriture (avec un travail plus ou moins fort de réécriture ou d’élaboration) pour des projets d’écriture individuels, qui peuvent être très variés.

3/ Le développement de l’écriture dans les milieux associatifs et professionnels en réponse à des besoins qui vont de la rédaction de statuts ou d’argumentaires pour des demandes de subventions, à l’élaboration d’un bulletin interne ou au lancement d’un processus d’écriture collective (où il s’agit alors non pas tant d’écrire que de faire écrire).

Les domaines de compétences de l’écrivain public-auteur conseil sont très variés. Le D.U., résolument pluridisciplinaire, permet de s’y initier et d’en comprendre les enjeux. 
Il forme des « généralistes » qui pourront ensuite compléter leurs acquis en suivant des formations plus spécialisées.

Niveau de formation

Bac + 2, Bac + 3

Type de formation

– licence professionnelle écrivain public, conseil en écriture professionnelle et privée
– DU (diplôme d’université) écrivain public et auteur conseil

Check out our jobs site!

view jobs and stages and post your resume on stage-jobs.students.ma

Check out our jobs site!

view jobs and stages and post your resume on stage-jobs.students.ma

Je suis un bloc de texte, cliquez sur le bouton « éditer » pour me modifier. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.