Expert-comptable

0
2883

introduction :

De l’établissement des comptes annuels au conseil en matière de gestion, de droit des affaires, de droit fiscal, de droit social, ou encore de conseil à l’export, l’expert-comptable est le conseiller permanent du chef d’entreprise.

Description métier :

L’expert-comptable doit obligatoirement, pour exercer la profession, être inscrit à l’ordre des experts-comptables, après avoir prêté serment. Il est soumis à une déontologie rigoureuse.

L’expert-comptable a des missions variées :
• Une mission d’opinion : la révision comptable, ou l’audit, consiste en un examen en vue d’exprimer une opinion motivée sur la régularité et la sincérité des comptes.

• Des missions comptables : l’établissement des comptes des entreprises et la consolidation des comptes annuels des groupes de sociétés doivent se conformer aux recommandations très précises du Conseil de l’ordre.

• Des missions de conseil et d’assistance : diagnostic et conseil en organisation générale, administrative et comptable, conseil et aide à la décision, conseil en matière juridique, fiscale et sociale, organisation et mise en place de systèmes informatiques spécialisés, relations avec les banques et organismes financiers…

Les activités de l’expert varient selon la taille du cabinet dans lequel il officie. Dans un cabinet de petite dimension, il est polyvalent. Dans une structure plus grosse, il travaille au sein d’une équipe de juristes, informaticiens, fiscalistes. Dans ce cas, la division du travail est réelle.

Les contacts avec la clientèle exigent des déplacements fréquents. Il a souvent des horaires irréguliers et peut travailler le week-end spécialement au moment des bilans et comptes annuels.

Les experts-comptables exercent à 90 % en libéral, mais beaucoup ont débuté comme salariés. Le salariat offre l’avantage de permettre au débutant de confirmer sa pratique et de nouer des contacts qui faciliteront son installation ultérieure en indépendant.

L’expert-comptable salarié peut aussi, après avoir fait ses preuves, racheter des parts du cabinet qui l’emploie et devenir associé. Une autre solution consiste à travailler au service financier d’une grande entreprise.

La grande majorité des experts-comptables sont aussi commissaires aux comptes.

Études / Formation :

Pour devenir expert-comptable, il faut obtenir trois diplômes successifs :

– le DCG : diplôme de comptabilité et de gestion, de niveau licence bac + 3,
– le DSCG : diplôme supérieur de comptabilité et gestion, de niveau master bac + 5,
– le DEC : diplôme d’expertise comptable, bac + 8.

Après un stage rémunéré de 3 ans validé par une attestation, il faut passer l’examen final constitué de 3 épreuves :

–    épreuve écrite portant sur la révision contractuelle et légale des comptes (résolution d’un cas pratique à en 4h 30),
–    épreuve écrite sous forme de QCM portant sur la réglementation professionnelle et la déontologie,
–    soutenance d’un mémoire en rapport avec l’activité d’expert-comptable ou de commissaire aux comptes.

Le DEC permet de s’inscrire à l’Ordre des experts-comptables pour exercer à titre libéral  : www.experts-comptables.com.

A savoir : le master CCA (comptabilité-contrôle-audit) assuré par l’université permet de rejoindre la filière de l’expertise comptable.

Chaque niveau de diplôme donne accès à des métiers différents dans la comptabilité, la finance et la gestion.

A noter la licence pro métiers de la comptabilité spécialité responsable de portefeuille clients d’expertise-comptable forme des collaborateurs de cabinets d’expertise comptable ou de services comptables et financiers d’entreprises de toute tailles.

Évolutions :

La principale évolution professionnelle est le passage du statut de salarié à celui de libéral. L’expert-comptable doit alors se constituer ou racheter une clientèle personnelle.

Il peut dans les grandes entreprises devenir directeur comptable voire directeur financier ou assurer les fontions de commissaire au comptes www.cncc.fr/stiejeune.

Salaires

Globalement un expert-comptable gagne bien sa vie. Il est difficile d’établir une grille précise des salaires car ils varient en fonction de l’expérience et de l’employeur ou du volume de contrats conclu dans le cadre d’un cabinet d’expert.

Pour un expert à son compte, le revenu brut mensuel de début, après 3 ans de stage, est de l’ordre de 5 000 €. Un jeune salarié débutant peut compter en net mensuel sur 2 500 € + primes.

Le Groupe Institut supérieur de commerce et d’administration des entreprises ou Groupe ISCAE est le premier Établissement Public d’Enseignement Supérieur en Management au Maroc. C’est une Business School de commerce et de gestion marocaine en post-prépas. Elle a le statut d’institut public placé sous la tutelle du Ministère de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Économie Numérique. Le Groupe ISCAE possède trois campus : ISCAE Casablanca, ISCAE Rabat, et ISCAE Guinée. Les étudiants et diplômés sont appelés les Iscaeistes.

Dans un classement réalisé en 2008 par le cabinet français Éducation-Formation SMBG des 4000 meilleures écoles de gestion et de commerce au monde, l’Institut supérieur de commerce et d’administration des entreprises a été classé 323e et 2e meilleure école de commerce d’Afrique.

La licence professionnelle Métiers de la gestion et de la comptabilité : révision comptable a pour objectif de former des assistants comptables, futurs responsables administratifs et financiers. Les étudiants pourront exercer dans des services comptables et financiers d’entreprises ou administrations publiques ainsi que dans des cabinets d’expertise comptable.

La licence professionnelle responsable de portefeuille clients d’expertise-comptable(Bobigny) vise à former en un an des collaborateurs capables d’assurer sous la responsabilité d’un expert-comptable, le suivi des dossiers d’une clientèle allant de la TPE à la PME dont il faut produire les comptes annuels, les déclarations fiscales et sociales et qu’il faut conseiller dans les domaines comptable, fiscal, juridique et financier pour des questions courantes.
Elle permet d’acquérir des connaissances et des compétences professionnelles précises :

Le conseil dans les démarches de création d’entreprise.

L’optimisation de l’organisation comptable des TPE.

La création et la gestion des dossiers juridiques.

Le suivi sur le plan juridique, social et comptable des dossiers du personnel, de l’embauche à la rupture du contrat de travail.

La production des déclarations sociales et fiscales.

L’établissement des comptes annuels et de la liasse fiscale.

L’analyse des documents de synthèse.

Le contrôle des déclarations fiscales.

Ces compétences techniques doivent être associées dans le domaine de la communication
écrite, orale, en français et, pour des messages simples, en anglais..

Niveau de formation

Bac + 2, Bac + 3, Bac + 5

Type de formation

– BTS CG – comptabilité et gestion,
– DUT GEA – gestion des entreprises et des administrations), option gestion comptable et financière,

– licence pro métiers de la gestion et de la comptabilité parcours révision comptable (Paris 10, Paris Descartes, Cergy…), responsable de portefeuille clients d’expertise-comptable(Bobigny),
– Kedge bachelor (Kedge business school),
– diplôme de comptabilité et de gestion (DCG).

Check out our jobs site!

view jobs and stages and post your resume on stage-jobs.students.ma

Check out our jobs site!

view jobs and stages and post your resume on stage-jobs.students.ma

Je suis un bloc de texte, cliquez sur le bouton « éditer » pour me modifier. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.