Paysagiste

0
1338

introduction :

Le paysagiste est un architecte des espaces verts. Il est chargé d’aménager et de mettre en valeur l’environnement, des jardins et espaces verts.

Description métier :

Le paysagiste n’est pas un jardinier même s’il maîtrise les techniques aratoires ou connaît sur le bout des doigts les végétaux et plantes.

Son rôle est avant tout de concevoir des amégements paysagers en fonction d’un cahier des charges. Il a bien entendu le sens de l’esthétique et réféchit aux solutions possibles (essences, matériaux naturels ou artificiels..) en fonction du site qu’il doit transformer (nature du site, finalité, climat…)

Il réalise ses travaux de conception via des logiciels de DAO mais aussi à l’aide de croquis, dessins et esquisses et élabore en parallèle les documents techniques et administratifs nécessaires à la mise en oeuvre de son projet.

Sur des chantiers importants, il peut travailler en collaboration avec des architectes, des urbanistes, des ingénieurs. Pour l’aménagement d’espaces verts, la réalisation ou la réhabilitation de jardins privés, il fait appel à des spécialistes des végétaux ou de la flore, (pépinériste, horticuleur) ainsi qu’à des jardiniers pour effectuer les travaux. Selon la société qui l’emploie on peut lui demander d’assurer le suivi ou non des travaux.

Le paysagiste côtoie les clients les plus divers. Il traite avec des personnes privées, des fonctionnaires, des représentants de sociétés sportives, de grandes régies immobilières ou de sociétés d’autoroutes.

Ses activités varient évidemment au fil des saisons. Il s’agit vraiment d’un métier « vert » tenant compte des rythmes de la nature, un métier de l’environnement.

La vision du paysagiste doit également être portée dans le temps et exige de bonnes connaissances professionnelles. Un jardin aménagé aujourd’hui va se développer au cours des années à venir, exigeant un entretien approprié.

Le paysagiste doit également veiller au fait que ses créations soient toujours appréciées de nombreuses années plus tard.

Les qualités nécessaires sont une excellente connaissance du monde végétal, des connaissances mécaniques, un sens de l’initiative et de la minutie et du soin. Mais le paysagiste doit aussi savoir négocier et avoir des connaissances juridiques et administratives souvent nécessaires pour le montage de ses projets

Salarié ou à son compte le paysagiste travaille rarement seul.

Études / Formation :

Pour devenir paysagiste, un niveau bac + 3 minimum est requis :

– DE paysagiste (accès par concours après un bac + 2). Proposé dans 5 écoles : école nationale supérieure du paysage Marseille, Versailles ; école nationale supérieure d’architecture et de paysage Bordeaux, Lille ; école nationale supérieure de la nature et du paysage Bois,
– Diplôme de l’école supérieure d’architecture des jardins,
– Diplôme d’ingénieur spécialisé en paysage (Institut supérieur des sciences agronomiques, agroalimentaires, horticoles et du paysage de Rennes, institut supérieur d’agriculture Lille, Antibes).

Attention : la profession ne bénéficie d’aucune protection et n’importe qui peut s’équiper sommairement et s’intituler « jardinier-paysagiste », « entrepreneur de jardin » sans même être titulaire d’un diplôme de formation professionnelle adéquate.

Évolutions :

Après plusieurs années d’expérience professionnelle et des formations complémentaires, le technicien paysagiste peut devenir architecte paysagiste ou ingénieur paysagiste. Cette dernière qualification exige des connaissances scientifique de très haut niveau.

Salaires

Les salaires ou les revenus sont très variables selon que le paysagiste est salarié ou à la tête de sa propre entreprise.

Un artisan qui débute à son compte gagne selon le volume de ses commandes (environ 1 900€)

L’École supérieure d’architecture des jardins et des paysages (ESAJ) est une école privée française fondée en 1966 ayant le statut d’association loi 1901. Elle forme des architectes paysagistes et accueille 120 élèves répartis sur quatre années d’étude. Depuis l’année 2003, le diplôme bénéficie d’une accréditation en master européen de « Concepteur en paysage ». Cette école est reconnue par la Fédération française du paysage (FFP) ainsi que par la Fédération européenne du paysage (EFLA).

L’Institut national supérieur des sciences agronomiques, agroalimentaires, horticoles et du paysage, nom d’usage AGROCAMPUS OUEST, est l’une des 210 écoles d’ingénieurs françaises habilitées à délivrer un diplôme d’ingénieur.

Constitué de deux centres, l’un implanté à Rennes et l’autre à Angers, l’établissement revêt la forme d’un établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel (EPSCP) de type grand établissement. Il est placé sous la tutelle du ministre chargé de l’agriculture.

L’ISA Lille est l’une des 210 écoles d’ingénieurs françaises habilitées à délivrer un diplôme d’ingénieur.

C’est un établissement privé d’enseignement supérieur à vocation agricole, sous contrat avec le ministère de l’Agriculture.

Créé en 1963, à la demande des organisations professionnelles agricoles, l’ISA Lille a une double mission : la formation et la recherche. L’ISA Lille forme des ingénieurs pour la Terre et le vivant. L’ISA Lille est une des quatre écoles faisant partie de la fédération des écoles supérieures d’ingénieurs en agriculture (FESIA).

Niveau de formation

Bac + 2

Type de formation

– Diplôme de l’école supérieure d’architecture des jardins,
– Diplôme d’ingénieur spécialisé en paysage .

Check out our jobs site!

view jobs and stages and post your resume on stage-jobs.students.ma

Check out our jobs site!

view jobs and stages and post your resume on stage-jobs.students.ma

Je suis un bloc de texte, cliquez sur le bouton « éditer » pour me modifier. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.