Ingénieur sécurité sanitaire

0
1110

introduction :

L’ingénieur sécurité sanitaire est un spécialiste de l’hygiène des établissements de santé. Il intervient dans la gestion des déchets hospitaliers, de l’air et de l’eau. Sa mission principale : prévenir les risques notamment les infections nosocomiales.

Description métier :

L’ingénieur sécurité sanitaire est un fonctionnaire de catégorie A, expert des méthodes et des moyens de protection contre les risques sanitaires qui travaille au sein d’une ARS (agence régionale de santé).

Il propose des actions et des moyens pour réduire les nuisances à l’intérieur comme à l’extérieur des établissements, identifier et traiter les déchets, assurer la prévention de la légionellose. Il examine les dangers liés au plomb et à l’amiante.

Les tâches de l’ingénieur peuvent se décliner comme suit : identification des situations à risque, définition d’un programme de prévention et de surveillance, planification des opérations à réaliser, rédaction des protocoles de fonctionnement, information et sensibilisation des utilisateurs.

Toutes ces tâches peuvent concerner la gestion des déchets, le traitement de l’eau et de l’air et le respect de toute réglementation concernant l’hygiène.

L’ingénieur met en place des procédures de surveillance des installations et dresse la liste des opérations curatives à effectuer en cas de besoin.

Il remplit donc des fonctions d’expertise technique, des fonctions d’organisation et de gestion d’équipe (recrutement et évaluation du personnel, gestion des conflits…).

Il a un rôle pédagogique (organisation de sessions de formation sur les risques sanitaires), une fonction budgétaire (programmer des investissements pluriannuels).

Il assure également les relations avec les fournisseurs de matériels.

Études / Formation :

Les formations qui permettent d’accéder à la fonction d’ingénieur sanitaire sont toutes de niveau bac + 5.

L’École des hautes études en santé publique EHESP prépare aux concours d’ingénieur d’études sanitaires et d’ingénieur du génie sanitaire. Pour être admis, il faut déjà avoir un diplôme d’ingénieur ou être titulaire d’un master de recherche ou professionnel. A titre d’exemples :

– master sciences de la vie et de la santé, sécurité et veille sanitaire
– master maîtrise des risques nosocomiaux et iatrogène
– master spécialité sécurité, qualité, hygiène et environnement
– master sciences du risque dans le domaine de la santé
– master risques sanitaires radionucléaires, biologiques et chimiques
– master droit de la sécurité sanitaire et alimentaire
– master gestion des risques en santé publique

Évolutions :

Fonctionnaire de la fonction publique hospitalière ou salarié d’une clinique privée, l’ingénieur sanitaire peut créer sa propre structure ou cabinet conseil et intervenir en tant que prestataire extérieur auprès d’établissements qui le sollicitent en tant qu’expert.

L’ingénieur sécurité sanitaire peut effectuer des missions humanitaires.

Salaires

Un ingénieur hygiène et sécurité débute avec un salaire mensuel brut entre 1 850 € et 2 500 €. Au cours de sa carrière, des primes viennent compléter des salaires qui évoluent.

L’université Paris-Descartes — dont le nom officiel est Paris-V et dont le nom d’usage est université Paris Descartes — est une université française créée en 1971.

C’est une des treize universités parisiennes, héritières de l’université de Paris et de la Sorbonne. Elle est pluridisciplinaire et fait partie de l’université Sorbonne Paris Cité. Elle se définit comme « l’université des sciences de l’homme et de la santé ».

Master de spécialité sécurité, Qualité, Hygiène et Environnement

Objectifs du programme

La mention GENI est orientée vers les disciplines dont le radical commun est l’environnement et les sciences qui y sont associées. En conséquence, elle est pluridisciplinaire et transversale, ouverte à des cursus divers de Sciences et du secteur Santé. Elle s’appuie sur une large équipe pédagogique d’universitaires provenant de plusieurs UFR (Sciences – à l’initiative de cette spécialité – Pharmacie, Médecine, ESIReims, Sciences Economiques et Gestion, IUT). Les principales disciplines enseignées et principaux champs disciplinaires concernés sont : Sciences physiques, Sciences pour l’Ingénieur (Sûreté de fonctionnement, fiabilité, Génie des procédés…), Sciences biologiques (écotoxicologie, toxicologie, épidémio-surveillance, microbiologie, biologie des agro-ressources…), Chimie (analyses et traitements des sols, eau, air, déchets…), Economie et Droit de l’Environnement (normes…), Statistiques…   Les étudiants provenant de L3 scientifiques possèdent des connaissances dans des domaines scientifiques multidisciplinaires (chimie, physique, biologie etc.).   Ils acquerront au sein de la mention des connaissances fondamentales dans les sciences de l’environnement et du développement durable en plus des connaissances spécifiques à leur spécialité. La formation commune au travers de l’enseignement des PCL (communs aux trois spécialités), permettra aux étudiants d’acquérir des connaissances en management, communication et réglementation.

Niveau de formation

Bac + 5

Type de formation

– master sciences de la vie et de la santé, sécurité et veille sanitaire
– master maîtrise des risques nosocomiaux et iatrogène
– master spécialité sécurité, qualité, hygiène et environnement
– master sciences du risque dans le domaine de la santé
– master risques sanitaires radionucléaires, biologiques et chimiques
– master droit de la sécurité sanitaire et alimentaire
– master gestion des risques en santé publique

Check out our jobs site!

view jobs and stages and post your resume on stage-jobs.students.ma

Check out our jobs site!

view jobs and stages and post your resume on stage-jobs.students.ma

Je suis un bloc de texte, cliquez sur le bouton « éditer » pour me modifier. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.