Ingénieur d’études des milieux naturels

0
1144

introduction :

L’ingénieur d’études des milieux naturels est un gestionnaire de la nature. Il développe, adapte et applique des techniques de suivi des évolutions positives ou négatives des milieux naturels. Il met en œuvre les solutions aux problèmes posés.

Description métier :

L’ingénieur d’études des milieux naturels et ruraux est un observateur scientifique et un homme d’action.

Il réalise des campagnes de recueil de données et des enquêtes sur le terrain (flore, faune, sols, irrigation…). Il analyse les données recueillies, les met en forme pour les exposer. Pour ce faire, il gère des bases de données.

C’est l’ingénieur qui rédige les rapports d’études et d’expériences ainsi que les notes techniques. Pour exécuter les études et les travaux qui en résultent, il passe des accords de partenariat avec différents acteurs de terrain : professionnels, institutions, collectivités locales…

Il a la responsabilité de la gestion des moyens techniques et humains et des budgets pour accomplir les études nécessaires. Il assure une veille technologique et scientifique dans sa spécialité.

Le travail pédagogique de l’ingénieur est important car il est souvent chargé d’enseignement, de formation et d’encadrement d’étudiants, ainsi que d’expertises techniques.

Autres aspects de ce métier de responsable : animation d’équipe et définition du rôle de chacun au sein de cette dernière.

Ce métier s’exerce dans trois cadres différents : bureau, laboratoire de recherche et d’enseignement et sur le terrain en extérieur. Des déplacements, parfois de longue durée, ne sont pas à exclure.

Études / Formation :

Les connaissances exigées de l’ingénieur des milieux naturels concernent l’écologie, l’agronomie, la génétique des populations, la biologie animale et/ou végétale, mais aussi les techniques d’échantillonnage et de méthodes d’analyse de données.

Les ingénieurs d’études des milieux naturels et ruraux sont formés dans les Écoles nationales supérieures d’agronomie :
– ENSAT
– ENSAIA,
– AgroParisTech,
– Agrocampus Ouest,
– Montpellier SupAgro.

La voie la plus directe est celles des concours maths sup/maths spé. Certains concours d’entrée peuvent être accessibles aux titulaires de BTSA ou de diplômes universitaires niveau licence ou master dans le secteur des sciences du vivant, biologie, écologie …

A signaler : au niveau technicien il existe un bac technologique STAV (sciences et technologies de l’agronomie et du vivant). Il permet de préparer un BTSA.

Évolutions :

Les connaissances exigées de l’ingénieur des milieux naturels concernent l’écologie, l’agronomie, la génétique des populations, la biologie animale et/ou végétale, mais aussi les techniques d’échantillonnage et de méthodes d’analyse de données.

Les ingénieurs d’études des milieux naturels et ruraux sont formés dans les Écoles nationales supérieures d’agronomie :
– ENSAT
– ENSAIA,
– AgroParisTech,
– Agrocampus Ouest,
– Montpellier SupAgro.

La voie la plus directe est celles des concours maths sup/maths spé. Certains concours d’entrée peuvent être accessibles aux titulaires de BTSA ou de diplômes universitaires niveau licence ou master dans le secteur des sciences du vivant, biologie, écologie …

A signaler : au niveau technicien il existe un bac technologique STAV (sciences et technologies de l’agronomie et du vivant). Il permet de préparer un BTSA.

Salaires

Selon le type de structure pour laquelle il travaille (bureau d’études techniques, collectivité territoriale, agence de développement, ministère de l’Agriculture…), l’ingénieur débutant est rémunéré aux alentours de 2 500/3 000 € par mois.

L’école nationale supérieure d’agronomie et des industries alimentaires (ENSAIA) est l’une des 210 écoles d’ingénieursfrançaises habilitées à délivrer un diplôme d’ingénieur.

Elle est située à Vandœuvre-lès-Nancy près de Nancy en Meurthe-et-Moselle. L’ENSAIA est une composante de l’Université de Lorraine et fait partie du collégium Institut national polytechnique de Lorraine.

L’Institut des sciences et industries du vivant et de l’environnement1, dit AgroParisTech, est l’une des 210 écoles d’ingénieurs françaises habilitées à délivrer un diplôme d’ingénieur. Il est placé sous la tutelle du ministère de l’Agriculture.

AgroParisTech est membre du pôle de recherche et d’enseignement supérieur UniverSud Paris, du pôle ParisTech et de la conférence des grandes écoles et bénéficie du statut de grand établissement1.

AgroParisTech est un des membres fondateurs du centre technologique Paris-Saclay. Le déménagement de ses bâtiments sur le campus du plateau de Saclay est prévu pour 2019

L’Institut national d’études supérieures agronomiques de Montpellier, plus couramment appelé Montpellier SupAgro, est un établissement français d’enseignement supérieur et de recherche scientifique en agronomie. C’est l’une des 210 écoles d’ingénieurs françaises habilitées à délivrer un diplôme d’ingénieur.

Membre de la conférence des grandes écoles, il revêt la forme juridique d’établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel (EPSCP) de type grand établissement. Son siège est à Montpellier et il dispose de plusieurs autres sites dont l’un est à Florac.

Niveau de formation

Bac + 5

Type de formation

Ingénieur d’études des milieux naturels et ruraux

Check out our jobs site!

view jobs and stages and post your resume on stage-jobs.students.ma

Check out our jobs site!

view jobs and stages and post your resume on stage-jobs.students.ma

Je suis un bloc de texte, cliquez sur le bouton « éditer » pour me modifier. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.