Zoologiste

0
1760

introduction :

Le zoologiste est un spécialiste des animaux, de leur organisme et de leurs modes de vie. Il est souvent expert d’une classe d’animaux (mammifères, reptiles…) ou d’un comportement (reproduction, alimentation…). En général, il est aussi enseignant-chercheur.

Description métier :

Le zoologiste travaille à la croisée de plusieurs secteurs et disciplines : agriculture, environnement, aquaculture, écologie, anatomie comparée… Qu’il dresse l’inventaire de la faune d’un territoire donné ou qu’il procède au recensement de diverses espèces, le zoologiste travaille d’abord sur le terrain, puis en laboratoire.

Le zoologiste observe les animaux dans leur écosystème, analyse leurs relations avec l’environnement, leurs comportements, leur nutrition. Il participe aux projets de protection d’une ou plusieurs espèces, en alertant éventuellement les autorités publiques sur le danger d’une extinction animale.

Il capture parfois des spécimens pour les étudier en laboratoire ou les filmer.

En laboratoire, le zoologiste fait des expérimentations de substances nouvelles destinées à l’industrie pharmaceutique, alimente et assure la maintenance de bases de données informatisées, crée des répertoires et rédige des rapports pour alimenter des publications scientifiques.

Dans un parc zoologique, le zoologiste a un rôle d’information important auprès du public. Pour des musées, il rédige des documents didactiques.

Le zoologiste ne travaille jamais seul, mais toujours au sein d’une équipe de spécialistes proches de sa discipline : vétérinaires , chimistes, ingénieurs forestiers, botanistes …

Études / Formation :

Pour devenir zoologiste, un master (bac + 5) constitue le bagage minimum. Exemples :

  • master pro biologie de la reproduction (Tours)
  • master pro éthologie appliquée (Paris 13),
  • master recherche sciences de la Terre et environnement, écologie – Biodiversité et écosystèmes continentaux (Bordeaux).

Les qualifications professionnelles des zoologistes impliquent donc de longues études, en université de sciences (sciences du vivant, de la nature et de la vie), en école vétérinaire ou en école d’ingénieurs spécialisée (biologie, élevage, zootechnie…).

Après un master de recherche, les étudiants ont tout intérêt à préparer un doctorat en zoologie (bac + 8) dans l’une des nombreuses spécialisations. Coordonnées des universités sur le site du ministère de l’enseignement supérieur.

On peut par ailleurs envisager une formation en école d’ingénieurs spécialisée en biologie, biochimie, biotechnologie, océanologie, voire agronomie.

À noter : les écoles vétérinaires présentent des certificats (CEAV) et des spécialisations (DESV) susceptibles d’intéresser de futurs zoologistes.

Évolutions :

En tant qu’enseignant, un zoologiste peut franchir les différentes étapes de la carrière universitaire.

Dans un laboratoire public ou privé, il peut accéder à des responsabilités et diriger une équipe pluridisciplinaire de chercheurs.

Salaires

Entre 2 000 € et 2 500 € brut par mois pour un jeune chargé de recherche salarié du CNRS.

Les autres salaires dépendent beaucoup du poste occupé et de l’organisme employeur.

Avec le master d’éthologie nous proposons une formation originale au niveau national et régional, articulée sur une première année (M1) commune aux deux spécialités « Éthologie fondamentale et comparée » (recherche) et « Éthologie appliquée » (professionnel).

L’université Paris 13 est la seule université en France à offrir actuellement 2 spécialités à l’intérieur de la mention du MASTER. Il s’agit là d’une longue tradition puisque ces formations de master ont fait suite, en 2004 (année d’ouverture du M1) et 2005 (M2), au DEA de biologie du comportement, créé par P. Jaisson en 1981 et au DESS d’éthologie appliquée et chronobiologie du comportement, créé par C.Baudoin en 1991. Chaque année environ 100 candidatures à la première année de master nous parviennent de toutes les régions françaises, de pays francophones et de pays européens. Cette formation s’appuie sur le laboratoire d’éthologie expérimentale et comparée, LEEC, dirigé par M. Rödel et sur un réseau d’une vingtaine de laboratoire d’accueil (UMR, EA, INRA) en France et à l’étranger. Cette spécialité a pour but de répondre à une demande de formation de spécialistes de niveau Bac+5 dans différents domaines d’application des sciences du comportement (gestion des élevages, écotourisme, conception et utilisation des produits industriels, environnement et handicaps, etc.).

Le diplômé du Master Sciences, Technologies, Santé, mention STEE, spécialité Biodiversité et Ecosystèmes Continentaux, a acquis une formation en biologie et écologie générales, physiologie animale et végétale, systématique. Il a une bonne connaissance des fonctionnements des écosystèmes terrestres et aquatiques continentaux. Suivant sa spécialisation de 2ème année il développera des compétences en ingénierie de l’eau et expertise des milieux aquatiques ou des écosystèmes terrestres, forestiers ou agricole.

Le diplômé du Master Sciences, Technologies, Santé, mention STEE, spécialité Biodiversité et Ecosystèmes Continentaux, est polyvalent et possède une culture scientifique pluridisciplinaire.

Des experts en biologie de la reproduction animale qui pourront s’intégrer dans les domaines suivants : la reproduction des animaux d’élevage (INRA, UNCEIA, coopératives), la gestion de la faune sauvage et de la biodiversité (MNHN, zooparcs, organisations internationales /WWF), la toxicologie de la reproduction (industrie pharmaceutique, toxicologie directive REACH, toxicologie environnementale) et la reproduction humaine (centre de PMA, laboratoires INSERM, centre hospitaliers, industrie pharmaceutique).

Niveau de formation

Bac + 5

Type de formation

Diplôme Zoologiste

Check out our jobs site!

view jobs and stages and post your resume on stage-jobs.students.ma

Check out our jobs site!

view jobs and stages and post your resume on stage-jobs.students.ma

Je suis un bloc de texte, cliquez sur le bouton « éditer » pour me modifier. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.