Chine

Étudier en Chine

Les étudiants européens sont de plus en plus nombreux à passer par la case Asie pour enrichir leur cursus de formation. Loin d’être le fruit du hasard, cet engouement doit beaucoup au dynamisme économique de ce continent, mais aussi à sa richesse culturelle. Cap sur une destination à la mode… et pour longtemps !

Principales informations

Langue officielle : Chinois
Capitale : Pékin
Population : 1,357 milliard (2013)
Superficie : 9,597 millions km²
Monnaie : Yuan
Indicatif téléphonique : +86
Domaine internet : .cn


lexique

  • Ambassade de Chine à Rabat, Maroc :
    Adresse : 16, Avenue Ahmed Balafrej Souissi – Rabat – Maroc .
  • TÉLÉPHONE : (+212) 537 754 056
  • FAX : (+212) 537 757 519
  • EMAIL : chinaemb-ma@mfa.gov.cn
  • SITE WEB : ma.china-embassy.org
  • CHEF DE MISSION :Mr Sun Shuzhong, Ambassadeur

Ambassade du Maroc en Pékin :

  • ADRESSE : 16 SAN LI TUN LU , Beijing (Pékin) 100600 – Chine .
  • TÉLÉPHONE LOCAL: (010) 6532.1489
    INTERNATIONAL: +86.10.6532.1489FAXLOCAL: (010) 6532.1453
    INTERNATIONAL: +86.10.6532.1453
  • EMAIL : sifama.beijing@moroccoembassy.org.cn

Ambassades et Consulats du Chine dans le monde entier : https://embassy-finder.com/fr/china_embassies


Découvrez tout sur les études en Chine :

Bourses des études en Chine :

Conformément aux priorités nationales du Maroc en matière de formation, les filières couvertes par le présent programme de bourses sont réparties suivant le cycle de formation dispensée :

  • Licence : Rare earths (les terres rares)
  • Master : Cloud computing
  • Doctorat :  – Internet of things ( Internet des objets )
  •                – Energy storage (Stockage d’énergie)
  •                – Aerospace engineering (Ingénierie Aérospatiale )
  •                – Petro chemistry ( Pétrochimie )
  •                – Oil and gas logistics ( Logistique de Pétrole et de gaz )

Enseignements en Chine :

  • L’enseignement supérieur en Chine compte actuellement plus de 2000 établissements supérieurs classés selon les formations qu’ils proposent. Le système d’études en Chine est assez élitiste, l’accès aux universités devient de plus en plus très sélectif.
  • En ce qui concerne les catégories d’établissements d’enseignement supérieur  ils sont de trois: les universités d’enseignement général public, les établissements supérieurs de formations continues et les établissements supérieurs privés. Les deux grandes universités en Chine sont Pékin et Shanghai.
  • Le système d’enseignement supérieur en Chine prend la forme suivante :
  •     – Benke : Bac+4 qui l’équivalent d’une licence du système éducatif marocain .
  •     – Shuoshi : bac+5 à bac+7, qui correspond au Master .
  •     – Boshi : bac+8 à bac+10, qui correspond au cycle doctoral.

Conditions d’admission :

Étudier en Chine après le bac :

  • Les bacheliers qui souhaitent aller étudier en Chine après leur bac peuvent postuler auprès d’une université pour accéder au programme Benke (Licence). Les candidatures doivent être soumises en mars mais certaines universités proposent de postuler en juin.
  • Pour avoir accès à Benke, ces documents seront demandés pour constituer votre dossier de candidature :
  • les originaux ou les photocopies certifiées du Bac et des relevés de notes obtenus au lycée ;
  • les résultats du test de chinois mandarin HSK si vous avez choisi un programme d’études en Chinois ;
  • les résultats au TOEFL ou à l’IELTS si vous avez choisi un programme d’études en anglais ;
  • une lettre de recommandation de votre lycée  ( d’un professeur ou du directeur de l’établissement) ;
  • une photocopie du passeport ;
  • deux photos d’identité ou plus.
  • La majorité des universités chinoises exigent un examen d’entrée pour les étudiants étrangers qui doit être passé en Chine.

Étudier en Chine après une licence :

  • En règle générale, les étudiants marocains ayant une licence peuvent postuler au programme Shuoshi (Master) dans une université en Chine. Toutefois, il existe des établissements qui peuvent exiger un niveau Master 1 avant de pouvoir faire un Shuoshi (Master) en Chine.
  • Pour avoir accès à Shuoshi , ces documents seront demandés pour constituer votre dossier de candidature :
  • une lettre de motivation ;
  • minimum deux lettres de recommandation de professeurs ou directeur de votre établissement ;
  • les originaux ou les photocopies certifiées du ou des diplômes universitaires obtenus ainsi que les relevés de notes ;
  • le résultat au test HSK si vous avez choisi d’étudier en chinois ;
  • le résultat au TOEFL ou à l’IELTS si vous avez choisi d’étudier en  anglais ;
  • le résultat au GRE ou au GMAT pour des programmes en économie ou en management ;
  • une photocopie du passeport ;
  • des photos d’identité.
  • Dans le cas des étudiants souhaitant faire un programme de Shuoshi (Master), l’examen d’entrée à l’université n’est pas obligatoire.

Coût et financement des études :

  • Les frais de scolarité en Chine sont variables d’un établissement à l’autre. On trouve généralement les frais d’études les plus élevés dans les universités implantées dans les grandes villes. Comme le précise le CUCAS, ce phénomène est en partie dû au fait que les professeurs des universités des grandes métropoles chinoises sont mieux payés que ceux des villes de taille plus modeste.
  • Le montant des frais de scolarité n’est donc pas dû à la qualité de l’établissement.
  • Dans la majeure partie des cas, les frais seront compris entre 16000 et 27000 RMB par an soit environ 2000 à 3000 euros. Mais certaines universités vont parfois au delà.
  • Pour prendre un exemple concret, les frais de scolarité de l’Harbin Institute of Technology varient de 20 000 à 26 000 RMB (2400/3200 euros) pour des programmes de premier cycle universitaire et de 28 000 à 34 000 RMB (3400/4200 euros) pour des programmes de second cycle.
  • Pour trouver facilement les frais de scolarité de chaque université, on peut se rendre sur le site du CUCAS, rechercher une université puis consulter dans le menu de gauche les frais de scolarité que l’université propose.
  • Les frais de scolarité en Chine sont susceptibles d’augmenter chaque année. D’après le CUCAS, cette augmentation est d’environ 5 à 10% par an.

Vie estudiantine :

Parmi les principaux défis dans un nouveau pays c’est le logement et surtout pour les étudiants. Les étudiants rejoignant une formation universitaire en Chine doivent une fois admis dans l’université de leur choix, entamer les démarches pour obtenir un logement étudiant sur place. Si les universités réservent souvent une partie des logements universitaires aux étudiants internationaux, d’autres possibilités existent, à vous de choisir ce qui vous convient le mieux !

Attention cependant, pour vivre en dehors du campus étudiant, vous devez auparavant demander la permission de votre université et ne pas prendre ce droit par principe.

  • Ville

  • Secteur

  • Type école

  • Type de formation

  • Secteur de formation

Laisser une réponse